La chandeleur, les crêpes en 10 pays

poffertjesLa France n’a pas le monopole de la crêpe. Certes, on en a des très bonnes, mais le disque fin se décline dans plusieurs pays, selon diverses recettes.

Blinis russes. C’est un des plats les plus célèbres de Russie, qu’on déguste habituellement lors des fêtes religieuses (notamment Pâques), accompagné de crème fraîche, de beurre fondu, et d’une multitude de poissons : saumon, truite, hareng, maquereau. Et pour mieux digérer, on porte des toast de vodka tout au long de la soirée !

(c) recetterecipe.com
(c) recetterecipe.com

Dorayaki Japon. La version nippone des pancakes américains : tout aussi gonflés, on les mange par deux avec de la pâte aux haricots rouges au milieu, comme un petit sandwich. Ils peuvent se manger tièdes au petit déjeuner ou au goûter, accompagnés d’un thé vert matcha pour faire comme là-bas !

(c) ohmydish.com
(c) ohmydish.com

Les pancakes, aux Etats-Unis. Inutile de présenter cette crêpe américaine que tout le monde connait et qui fleurit sur les comptes Instagram des nouveaux petits restos parisiens proposant des brunchs. On les connait bien servis avec du sirop d’érable, certains les mangent avec du lard (en plus du sirop, oui oui), on a aussi trouvé certains endroits où ils sont servis avec de la glace (ou de la mascarpone) et des myrtilles. Anti-régime mais pro-bonheur. buttermilk_pancake_image_1_

 

Les Poffertjes, aux Pays-Bas.Il est très probable que vous n’en ayez jamais croisés, et pour cause il n’en existe presque pas en France. Il s’agit de toutes petites crêpes très gonflées, d’environ 4 cm de diamètre. Elles sont servies avec beaucoup de beurre doux et de sucre glace, et elles sont parfaites quand vous venez de marcher une heure dans le vent des dunes hollandaises ! Bonus : j’ai vu qu’en ce moment, on en trouve au Pain Quotidien. Courez-y !! poffertjes

Le Msemen, au Maroc. C’est une crêpe feuilletée à base de farine de semoule, qui pourrait nous faire penser au Chapati indien, à cela près que les bords sont rabattus de façon à lui donner une forme carrée. On l’imbibe dans du miel pour la boire avec un thé chaud, mais on peut aussi la farcir et dans ces cas-là elle sera plutôt salée : oignons, poivrons, tomates…

Le Dosa, en Inde. Ces grandes, très grandes crêpes du sud de l’Inde sont plutôt salées. Elles sont épaisses et brune, elle tiennent leur couleur de la farine de lentille qui les compose. Elle sont roulées, croustillantes, et peuvent être accompagnée de fromage, d’oeuf, d’oignons, de chutney, de viande hachée… On en trouve rarement dans les restaurants indiens, sauf dans ceux spécialisés dans la cuisine du Sud.

(c) bellscorners.wordpress.com
(c) bellscorners.wordpress.com

 

Les Baghrir, en Algérie. C’est ce qu’on appelle plus communément la « crêpe aux mille trous ». Il s’agit, comme son nom l’indique, d’une crêpe aérienne, à base de farine de maïs, et pleine de trous. On la trempe dans du miel mélangé à du beurre (pourquoi se priver ?), et on boit un thé à la menthe avec. What else ?

baghrir-thermomix
(c) cookomix.com

 

La galette bretonne. Notre plat national bien-aimé, une grande galette à base de farine de sarrasin, qui se mange avec du salé exclusivement (les crêpes sucrées sont faites à base de  froment), sont issues de Bretagne. On a l’habitude de les manger avec des oeufs, du jambon, ou du fromage, les plus audacieux tenteront la sauce à l’oignon ou la version andouille-miel.

(c) crdietetique.com
(c) crdietetique.com

 

Les Jian Bing, en Chine. A base de farine de blé et de haricots mungo, le Jian Bing signifie littéralement « galette frite dans l’huile ». Elle vient d’une ville à 200km de Pékin, où elle était vendue par des vendeurs ambulants qui ont aujourd’hui disparu. On la prépare dans une crêpière et on casse l’oeuf dans la pate pendant cuisson, avant d’ajouter les oignons hachés, le soja fermenté et tout ce qui compose les crêpes.

(c) seriouseats.com
(c) seriouseats.com

 

La tortilla au Mexique. Largement importée en France, même si très probablement beaucoup moins bonne, la tortilla est faite de farine de maïs. Si on a l’habitude, ici de la manger avec du poulet, du poivron, du riz, ou encore des haricots rouge et plein de sauces, les mexicains la mangent aussi bien au dîner qu’au petit déjeuner, garnie d’oeuf. Ou comment un plat peut être mangé à toutes les sauces.tortillamejicana

 

Les Blintz. Recette ashkénaze qu’on retrouve surtout à New York, les blintz sont des petites crêpes sucrées, grillées avec une farce à la ricotta et aux oeufs. On les déguste accompagnés de confiture de myrtilles, un peu tiède. Un dessert (ou goûter) régressif à souhait et réconfortant !
(C’est la recette originale de Marc Grossman que je vous ai mise, testée mille fois et approuvée tout autant !)

(c) theweiserkitchen.com
(c) theweiserkitchen.com

 

Où que vous soyez, d’où que vous veniez, vous ne pourrez échapper à la Chandeleur, au contraire : profitez de cette fête pour faire découvrir à votre entourage les crêpes de vos pays. Encore mieux, organisez un concours de crêpes !

Publié par

Ada

23 ans, Paris. Passionnée de communication et de fromage.

Une réflexion au sujet de « La chandeleur, les crêpes en 10 pays »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *