carte & accès

Voir les accès
94 boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris 13ème arrondissement
accès transport en commun

CONTACT

Mathieu Rolland
Merci d'indiquer à cet établissement que vous l'avez trouvé sur ABC Salles
Tél : 06.80.95.22.66

Présentation

Une salle chargée d'histoire

Initialement construite par la Chambre syndicale typographique en 1937 afin d'y tenir ses assemblées générales, la salle Blanqui fut alors, de manière sans doute prémonitoire, inaugurée par l'Orchestre Colonne. Elle devint par la suite le studio Blanqui quand la firme Philips s'y installa pour y enregistrer les grands noms de la chanson française : Jacques Brel (Ne me quitte pas), Serge Gainsbourg (Le poinçonneur des Lilas), Barbara (Göttingen), Juliette Greco (La javanaise).. plus tard le nom de studio Akustica, la salle continua d'accueillir des enregistrements classiques, notamment sous la férule d'un des grands noms de la technique du son : Georges Kisselhoff. C'est ainsi qu'Isaac Stern, Jean-Pierre Rampal, ou Scott Ross ont pu profiter de cette acoustique unique et d'une situation privilégiée.


Salle Colonne

C'est en 2010 que la salle devient la salle Colonne quand l'Orchestre Colonne, louant jusqu'ici la salle Akustica pour ses répétitions, décida finalement d'en faire l'acquisition. Depuis lors, les enregistrements n'y ont pas cessé, et ce sont Philippe Jarousky, Nathalie Dessay, le Quatuor Modigliani ou encore Hervé Niquet qui sont désormais passés par la salle Colonne, salle particulièrement recherchée par Erato/Warner, Sony Classic, Universal Classic, Decca, ou par de nombreux artistes auto-produits. Par ailleurs, ce sont notamment le chœur de Radio-France, les musiciens du Louvre, les Dissonances, les Siècles ou encore la Chambre Philharmonique qui choisissent la salle Colonne comme lieu de répétition parisien.

Présentation

Une salle chargée d'histoire

Initialement construite par la Chambre syndicale typographique en 1937 afin d'y tenir ses assemblées générales, la salle Blanqui fut alors, de manière sans doute prémonitoire, inaugurée par l'Orchestre Colonne. Elle devint par la suite le studio Blanqui quand la firme Philips s'y installa pour y enregistrer les grands noms de la chanson française : Jacques Brel (Ne me quitte pas), Serge Gainsbourg (Le poinçonneur des Lilas), Barbara (Göttingen), Juliette Greco (La javanaise).. plus tard le nom de studio Akustica, la salle continua d'accueillir des enregistrements classiques, notamment sous la férule d'un des grands noms de la technique du son : Georges Kisselhoff. C'est ainsi qu'Isaac Stern, Jean-Pierre Rampal, ou Scott Ross ont pu profiter de cette acoustique unique et d'une situation privilégiée.


Salle Colonne

C'est en 2010 que la salle devient la salle Colonne quand l'Orchestre Colonne, louant jusqu'ici la salle Akustica pour ses répétitions, décida finalement d'en faire l'acquisition. Depuis lors, les enregistrements n'y ont pas cessé, et ce sont Philippe Jarousky, Nathalie Dessay, le Quatuor Modigliani ou encore Hervé Niquet qui sont désormais passés par la salle Colonne, salle particulièrement recherchée par Erato/Warner, Sony Classic, Universal Classic, Decca, ou par de nombreux artistes auto-produits. Par ailleurs, ce sont notamment le chœur de Radio-France, les musiciens du Louvre, les Dissonances, les Siècles ou encore la Chambre Philharmonique qui choisissent la salle Colonne comme lieu de répétition parisien.

Présentation

Une salle chargée d'histoire

Initialement construite par la Chambre syndicale typographique en 1937 afin d'y tenir ses assemblées générales, la salle Blanqui fut alors, de manière sans doute prémonitoire, inaugurée par l'Orchestre Colonne. Elle devint par la suite le studio Blanqui quand la firme Philips s'y installa pour y enregistrer les grands noms de la chanson française : Jacques Brel (Ne me quitte pas), Serge Gainsbourg (Le poinçonneur des Lilas), Barbara (Göttingen), Juliette Greco (La javanaise).. plus tard le nom de studio Akustica, la salle continua d'accueillir des enregistrements classiques, notamment sous la férule d'un des grands noms de la technique du son : Georges Kisselhoff. C'est ainsi qu'Isaac Stern, Jean-Pierre Rampal, ou Scott Ross ont pu profiter de cette acoustique unique et d'une situation privilégiée.


Salle Colonne

C'est en 2010 que la salle devient la salle Colonne quand l'Orchestre Colonne, louant jusqu'ici la salle Akustica pour ses répétitions, décida finalement d'en faire l'acquisition. Depuis lors, les enregistrements n'y ont pas cessé, et ce sont Philippe Jarousky, Nathalie Dessay, le Quatuor Modigliani ou encore Hervé Niquet qui sont désormais passés par la salle Colonne, salle particulièrement recherchée par Erato/Warner, Sony Classic, Universal Classic, Decca, ou par de nombreux artistes auto-produits. Par ailleurs, ce sont notamment le chœur de Radio-France, les musiciens du Louvre, les Dissonances, les Siècles ou encore la Chambre Philharmonique qui choisissent la salle Colonne comme lieu de répétition parisien.

Salles

Capacité totale
Capacité Maximale Debout: 200
Capacité Maximale Assis: 200
Nom des salons Superficie En cocktail En conférence En banquet En U En rang d'école Lumière du jour Climatisation
Studio 280 M² 200 200 100 100 200

Equipements

Accès internet
Connexion Wi-Fi
Paper board
Vidéoprojecteur
Plus d'infos sur les équipements
Services

Activités

Restauration

Manifestation casher
Manifestation halal

Hébergement

Tarifs

Devis sur demande

Disponibilités

Disponibilités de l'année :

Légende
12 : disponible
12 : non disponible


Autres

Accès handicapé
Traiteur libre
Musique & danse
  • Une manifestation dansante peut être organisée
  • Le DJ n'est pas imposé

Ajouter ce lieu à mes favoris