Domaine de Ribonnet

carte & accès

Voir les accès
716 chemin du Château de Ribonnet
31870 Beaumont sur Leze
accès transport en commun

CONTACT

Gerber
Merci d'indiquer à cet établissement que vous l'avez trouvé sur ABC Salles
Tél : 05.61.08.71.02
Fax : 05.61.08.08.06

Présentation

C'est un îlot secret, thébaïde silencieuse, posé comme un tapis volant dans le ciel bleu conquis jadis par Clément Ader. C'est au milieu des collines face aux sommets de la grande chaine sauvage des Pyrénées : c'est le pays de Ribonnet. L'histoire y déroule tranquillement son cours, attirant les marcheurs des siècles et l'audace des aventuriers. C'est caché sous le nez de tous et pourtant ignoré des grandes routes de la plaine d'en bas, où ça va vite. historiqueOn y fait du vin, à nouveau et depuis les années soixante-dix. Christian Gerber, Suisse un peu rebelle, un peu anarchiste, poussé par un père sévère et avisé, s'est mis en tête de faire revivre un terroir que les Anciens avaient élu. Il y a planté quinze cépages, transformant ses coteaux en jardin de Bacchus libéré des contraintes de la fée sourcilleuse INAO. Plantation cosmopolite pacifique où l'armée végétale abrite les individus les plus différents, pour former des cohortes apaisées au service d'un seul combat, celui du bon goût, avec pour seule arme, la curiosité libre et élective d'un vigneron-chercheur. Quinze centurions pour démontrer la pertinence d'une réflexion agronomique conduisant à l'élaboration des cuvées riches, profondes et belles, remèdes contre l'ennui et l'uniformité. Certains de ces vins sont préparés en faible quantité, friandises rares, merveilles de finesse et d'esthétique. Les expatriés, cobayes d'un métissage œnophile, Chenin, Chardonnay, Aligoté, Syrah, Pinot noir, viennent ici apporter l'originalité de leur gamme chromatique pour assembler des notes inspirées sur la portée musicale des saveurs : perles de sensations neuves, exotiques, aux côtés des classiques et élégants Cabernet-sauvignon, Cabernet-franc, Tannat et Cot. Et puis ce lieu souffle sa grâce à ceux qui l'approchent. Clément Ader, aventurier de la téléphonie et pionnier de l'aviation, y vint reposer son esprit inventif et créa les premières cuves de vinification habillées de verre, Christian Gerber porté par la majesté de l'endroit y exerce, digne successeur de son glorieux ainé, son flair au tâtonnement éclairé. Ribonnet impose la loi de sa beauté aérienne entrainant son propriétaire dans une démarche de respect et de défense de l'environnement : une source d'eau jaillit au creux d'un vallon, il l'a nommée Estelle, en hommage à la voûte silencieuse, parsemée d'étoiles, suspendue au-dessus de cet univers de quiétude pastorale. C'est l'eau que l'on boit à Ribonnet qu'il veut protéger, sauver, un idéal de pureté, parti pris écologique et économique. Les ancêtres avaient choisi pour blason, le calice de Dieu surmonté d'un dauphin, signalant aux générations futures, la place bienveillante de l'eau sur cette terre au croisement de trois vallées Lèze, Ariège et Garonne. Les premières étoiles s'allument au-dessus de la « cordillère » pyrénéenne, l'A380 du soir, héritier des biplans de l'Aéropostale, s'envole vers l'Amérique du Sud ; à son bord des amoureux du bout du monde, plus chanceux que leurs ainés qui n'avaient que les mots et le courage des grands pionniers pour porter le feu de leur désir au-delà des mers. Au comptoir de Ribonnet. Christian accueille les copains, les clients autour d'un verre et les conversations roulent bruyantes et chaleureuses sous le grand ciel turquoise où Clément Ader veille, assis sur une aile d'ange.

Présentation

C'est un îlot secret, thébaïde silencieuse, posé comme un tapis volant dans le ciel bleu conquis jadis par Clément Ader. C'est au milieu des collines face aux sommets de la grande chaine sauvage des Pyrénées : c'est le pays de Ribonnet. L'histoire y déroule tranquillement son cours, attirant les marcheurs des siècles et l'audace des aventuriers. C'est caché sous le nez de tous et pourtant ignoré des grandes routes de la plaine d'en bas, où ça va vite. historiqueOn y fait du vin, à nouveau et depuis les années soixante-dix. Christian Gerber, Suisse un peu rebelle, un peu anarchiste, poussé par un père sévère et avisé, s'est mis en tête de faire revivre un terroir que les Anciens avaient élu. Il y a planté quinze cépages, transformant ses coteaux en jardin de Bacchus libéré des contraintes de la fée sourcilleuse INAO. Plantation cosmopolite pacifique où l'armée végétale abrite les individus les plus différents, pour former des cohortes apaisées au service d'un seul combat, celui du bon goût, avec pour seule arme, la curiosité libre et élective d'un vigneron-chercheur. Quinze centurions pour démontrer la pertinence d'une réflexion agronomique conduisant à l'élaboration des cuvées riches, profondes et belles, remèdes contre l'ennui et l'uniformité. Certains de ces vins sont préparés en faible quantité, friandises rares, merveilles de finesse et d'esthétique. Les expatriés, cobayes d'un métissage œnophile, Chenin, Chardonnay, Aligoté, Syrah, Pinot noir, viennent ici apporter l'originalité de leur gamme chromatique pour assembler des notes inspirées sur la portée musicale des saveurs : perles de sensations neuves, exotiques, aux côtés des classiques et élégants Cabernet-sauvignon, Cabernet-franc, Tannat et Cot. Et puis ce lieu souffle sa grâce à ceux qui l'approchent. Clément Ader, aventurier de la téléphonie et pionnier de l'aviation, y vint reposer son esprit inventif et créa les premières cuves de vinification habillées de verre, Christian Gerber porté par la majesté de l'endroit y exerce, digne successeur de son glorieux ainé, son flair au tâtonnement éclairé. Ribonnet impose la loi de sa beauté aérienne entrainant son propriétaire dans une démarche de respect et de défense de l'environnement : une source d'eau jaillit au creux d'un vallon, il l'a nommée Estelle, en hommage à la voûte silencieuse, parsemée d'étoiles, suspendue au-dessus de cet univers de quiétude pastorale. C'est l'eau que l'on boit à Ribonnet qu'il veut protéger, sauver, un idéal de pureté, parti pris écologique et économique. Les ancêtres avaient choisi pour blason, le calice de Dieu surmonté d'un dauphin, signalant aux générations futures, la place bienveillante de l'eau sur cette terre au croisement de trois vallées Lèze, Ariège et Garonne. Les premières étoiles s'allument au-dessus de la « cordillère » pyrénéenne, l'A380 du soir, héritier des biplans de l'Aéropostale, s'envole vers l'Amérique du Sud ; à son bord des amoureux du bout du monde, plus chanceux que leurs ainés qui n'avaient que les mots et le courage des grands pionniers pour porter le feu de leur désir au-delà des mers. Au comptoir de Ribonnet. Christian accueille les copains, les clients autour d'un verre et les conversations roulent bruyantes et chaleureuses sous le grand ciel turquoise où Clément Ader veille, assis sur une aile d'ange.

Présentation

C'est un îlot secret, thébaïde silencieuse, posé comme un tapis volant dans le ciel bleu conquis jadis par Clément Ader. C'est au milieu des collines face aux sommets de la grande chaine sauvage des Pyrénées : c'est le pays de Ribonnet. L'histoire y déroule tranquillement son cours, attirant les marcheurs des siècles et l'audace des aventuriers. C'est caché sous le nez de tous et pourtant ignoré des grandes routes de la plaine d'en bas, où ça va vite. historiqueOn y fait du vin, à nouveau et depuis les années soixante-dix. Christian Gerber, Suisse un peu rebelle, un peu anarchiste, poussé par un père sévère et avisé, s'est mis en tête de faire revivre un terroir que les Anciens avaient élu. Il y a planté quinze cépages, transformant ses coteaux en jardin de Bacchus libéré des contraintes de la fée sourcilleuse INAO. Plantation cosmopolite pacifique où l'armée végétale abrite les individus les plus différents, pour former des cohortes apaisées au service d'un seul combat, celui du bon goût, avec pour seule arme, la curiosité libre et élective d'un vigneron-chercheur. Quinze centurions pour démontrer la pertinence d'une réflexion agronomique conduisant à l'élaboration des cuvées riches, profondes et belles, remèdes contre l'ennui et l'uniformité. Certains de ces vins sont préparés en faible quantité, friandises rares, merveilles de finesse et d'esthétique. Les expatriés, cobayes d'un métissage œnophile, Chenin, Chardonnay, Aligoté, Syrah, Pinot noir, viennent ici apporter l'originalité de leur gamme chromatique pour assembler des notes inspirées sur la portée musicale des saveurs : perles de sensations neuves, exotiques, aux côtés des classiques et élégants Cabernet-sauvignon, Cabernet-franc, Tannat et Cot. Et puis ce lieu souffle sa grâce à ceux qui l'approchent. Clément Ader, aventurier de la téléphonie et pionnier de l'aviation, y vint reposer son esprit inventif et créa les premières cuves de vinification habillées de verre, Christian Gerber porté par la majesté de l'endroit y exerce, digne successeur de son glorieux ainé, son flair au tâtonnement éclairé. Ribonnet impose la loi de sa beauté aérienne entrainant son propriétaire dans une démarche de respect et de défense de l'environnement : une source d'eau jaillit au creux d'un vallon, il l'a nommée Estelle, en hommage à la voûte silencieuse, parsemée d'étoiles, suspendue au-dessus de cet univers de quiétude pastorale. C'est l'eau que l'on boit à Ribonnet qu'il veut protéger, sauver, un idéal de pureté, parti pris écologique et économique. Les ancêtres avaient choisi pour blason, le calice de Dieu surmonté d'un dauphin, signalant aux générations futures, la place bienveillante de l'eau sur cette terre au croisement de trois vallées Lèze, Ariège et Garonne. Les premières étoiles s'allument au-dessus de la « cordillère » pyrénéenne, l'A380 du soir, héritier des biplans de l'Aéropostale, s'envole vers l'Amérique du Sud ; à son bord des amoureux du bout du monde, plus chanceux que leurs ainés qui n'avaient que les mots et le courage des grands pionniers pour porter le feu de leur désir au-delà des mers. Au comptoir de Ribonnet. Christian accueille les copains, les clients autour d'un verre et les conversations roulent bruyantes et chaleureuses sous le grand ciel turquoise où Clément Ader veille, assis sur une aile d'ange.

Salles

Capacité Maximale Debout: 300
Capacité Maximale Assis: 235

Equipements

Plus d'infos sur les équipements
Services

Activités

Restauration

Hébergement

0 couchages

maximum

Tarifs

Devis sur demande

Disponibilités

Disponibilités de l'année :

Légende
12 : disponible
12 : non disponible


Autres

Traiteur libre
Musique & danse
  • Une manifestation dansante peut être organisée
  • Le DJ n'est pas imposé

Ajouter ce lieu à mes favoris