Le dîner de Noël en entreprise

C’est, au choix, le moment que les employés attendent avec impatience ou redoutent… Le fameux dîner de Noël, qui rassemble les employés autour d’une table, est une évènement crucial dans la vie de l’entreprise. C’est pour ça qu’il est important de bien le réussir. Voici quelques conseils pour un dîner réussi. 


1. Bien choisir la date.

Ce ne serait pas très sympa de choisir une date à laquelle la moitié des employés ont pris des vacances, à moins que vous ne souhaitiez être tranquille. Il ne faut pas choisir un vendredi, car personne ne veut rester après le travail en vendredi… Ni un jour trop près du jour de Noël, car on risque une indigestion si on enchaîne dîner d’entreprise + réveillon. Le jour idéal serait un mardi ou un mercredi, une semaine avant Noël.


2. Bien choisir le lieu.

Si vos locaux vous le permettent, vous pouvez organiser votre dîner de Noël dans votre entreprise. En aménageant la table, ou en décorant la salle, vous nouerez des liens avec vos collègues. Si vous choisissez de le faire dans un restaurant, et que les conjoints sont invités, n’oubliez pas de confirmer leur venues en amont pour que l’établissement puisse prévoir nourriture et place pour tout le monde…


3. Bien choisir le repas. 

Parce qu’une entreprise est diverse, les goûts et les régimes alimentaires le sont aussi… Vous risquez de vous heurtez à des contraintes de régime halal, casher, végétarien, vegan, veillez donc à choisir un repas qui permettent des options. Ce que nous avons trouvé, nous, c’est une raclette ! Avec une machine à raclette pour chaque régime, et des variantes fromage vegan ou légumes pour ceux qui veulent.


4. Bien choisir qui paye. 

Parce que rien n’est gratuit en ce bas monde, il faut savoir si c’est l’entreprise qui régale ses collaborateurs (dans le cas où vous êtes dans une entreprise qui a beaucoup de moyens…), ou si les charges sont réparties entre vous et la direction (qui peut payer par exemple les boissons, ou les activités avant ou après le dîner), ou si tout le repas est à charge de ses invités. Dans ce cas, n’optez pas pour un menu trop onéreux qui ne sera peut-être pas à la portée de tout le monde et qui risquerait de mettre certains mal à l’aise.


5. Bien choisir les activités. 

Parce qu’un dîner, ce n’est pas JUSTE un dîner mais plutôt une occasion de fédérer les collaborateurs, de renforcer leurs liens, de faire un petit bilan sur leur année… Il ne faut pas qu’ils s’ennuyent, alors organisez-leur des petites activités, comme un karaoké, un loup-garou, ou un cache-cahe dans le noir et vous vous arrangez pour ne jamais trouver votre collègue Michel de la compta.


6. Santa or not Santa ?

That is the question. Si vous avez choisi de ne pas vous faire de petits cadeaux, la question est réglée. Si vous avez décidé de faire ce qu’on appelle un Père Noël Secret (qui consiste en un tirage au sort d’un collègue à qui vous devrez faire un cadeau de moins de 5 ou 10 euros), fixez bien les règles : est ce que c’est un cadeau utile, ou un cadeau rigolo ? Parce que si vous offrez du bacon à un collègue musulman, il risque de ne pas trouver ça très drôle.


7. Alcohol or not alcohol ? That is the (other) question. 

Bien sûr, Noël est une fête et on a souvent envie de boire de l’alcool. Mais attention aux débordements !! Ceci reste un dîner entreprise, et si vous avez très probablement envie de voir votre patron trébucher contre chaque coin de table, vous n’avez pas envie que lui vous voie ne pas réussir à articuler, et encore moins qu’il s’en rappelle lundi matin.


Le dîner de Noël en entreprise


Ce repas de Noël peut donc facilement être un échec, théâtre des vexations de chacun, mais si vous faites attention à respecter ces quelques règles, vous devriez passer une très bonne soirée !

Derniers articles publiés

Archive