La folie du street food

Impossible que vous ayez échappé à la folie du phénomène street food qui se répand à la vitesse de la lumière sur la région parisienne principalement, mais de plus en plus dans toute la France.

Le concept est simple, il s’agit de manger dans la rue. QUOI ?? Dans la RUE ??!! Au milieu des PIGEONS ?!! DEBOUT ??!! Non, pas forcément. Déjà, il s’agit d’un repas rapide, sur le pouce (et pourtant très nutritif). Si vous êtes en pause déjeuner au travail, vous pouvez toujours ramener votre déjeuner pour le manger au chaud. Ce que ça change ? On paye moins cher que dans une brasserie classique, et on mange bien mieux que dans un fast-food ou une boulangerie. Le street food est souvent garant de prix raisonnables, de produits frais et de qualité. Pour tenter l’expérience, trois options :

1.Rendez-vous dans un food truck. Il en existe de toutes les formes, de toutes les tailles, et pour tous les goûts, ils sont mobiles ou statiques, sucrés ou salés, il y en a forcément un pour vous. On ne présente plus Le Camion Qui Fume, premier food truck à avoir ouvert à Paris, créé par la californienne Kristin Frederick, diplômée des écoles Ferrandi et Apicius à Paris. Elle voulait que les Parisiens aient accès à un véritable burger américain, et a relevé le défi avec succès. Depuis, les food trucks se multiplient et on peut aussi bien se délecter de galettes de sarrasin, que de burritos, que de plats thaï, et autres spécialités alsaciennes. Liste non exhaustive. Il y en a beaucoup à Paris, bien sûr, mais si on se réfère à Pouet Pouet, le merveilleux site internet qui vous permet de géolocaliser en temps réel les food trucks les plus proches de chez vous, les camions sillonnent la France pour rassasier équitablement tous les citoyens.

La folie du street food


2.De plus en plus d’événements célébrant la cuisine de rue sont organisés, notamment sur la capitale, mettant ainsi à l’honneur la cuisine sur roue. C’est le cas du grand festival Street Food Temple, (on a eu le droit qu’à deux éditions pour le moment, et on attend la prochaine avec impatience), mais qui a connu un succès monstre : pendant 3 jours, le Carreau du Temple (75003) est transformé en véritable temple de la cuisine. Le thème de l’édition de septembre était la Corée (puisque 2015-2016 est l’année de la Corée en France).

Dans un plus petit format, Les Gavroches, une association qui prône la street culture a créé le festival Bon Appétit, qui, non content de rassembler 10 food trucks de différents horizons, héberge aussi des DJ sets, du live painting et des tournois de pétanque.


3.Last but not least, le Food Market a été la bonne surprise du début d’été, avec une première édition le 2 juillet 2015. L’expérience a rapidement été réitérée, et petit(e)s chanceux/ses, on vous prévient à temps, l’équipe de chefs du Food Market revient Jeudi 22 octobre. A partir de 18h30, le boulevard de Belleville (métro Ménilmontant) sera colonisé par des dizaines de stands de chefs. Ici, pas de food truck, mais de véritables stands, comme au marché : des chefs de restaurants viennent cuisiner devant nous, suivant le principe d’un fast-(good) food.

La folie du street food


Maintenant que vous connaissez cette ressource culinaire inestimable, pensez-y lors de l’organisation de vos prochains évènements : les food trucks sont souvent disposés à remplacer les trop classiques traiteurs pour des réceptions ou des fêtes. Pour cela, il vous suffit, une fois que vous aurez loué un espace suffisamment grand pour accueillir à la fois vos convives et vos cuisiniers, de rentrer en contact avec ces derniers et de convenir d’une date et d’un menu. De plus, c’est la garantie d’un évènement plutôt écolo, puisque les food trucks se fournissent la plupart du temps chez les producteurs de leur région, avec des produits de saison. ENJOY !



Derniers articles publiés

Archive

Recherche de lieux événementiels à proximité