Organiser son pot de départ d’entreprise

Ca y est vous y êtes. Vous avez attendu ce jour avec espérance et maintenant que vous y êtes, vous avez un pincement au cœur : c’est la fin de votre expérience chez Telenovelas Development. Vous ne verrez plus Karine de la compta, Mickael du marketing, et votre affreux patron ventru. Aucun ne va vous manquer, mais tout le monde vous réclame d’organiser un pot de départ. Comment vous y prendre ?

1. C’est vous qui organisez le pot de départ, et vous voulez faire ça le plus discrètement possible ? Vous envoyez un mail le matin de votre dernier jour à l’intranet de votre département uniquement : « Bonjour à tous. Comme vous l’avez sûrement entendu, je vous quitte après 4 années passées ensemble. Je vous invite à se réunir autour d’un café après la pause déjeuner pour fêter ça. Faites passer le mot à ceux que j’ai oublié, cordialement et à tout à l’heure, Olivette. » Vous ne risquez pas de marquer les esprits, c’est juste histoire de marquer le coup, et d’avoir l’occasion de dire au revoir à tout le monde avant de partir. Et l’occasion de glisser que vous avez grand hâte de commencer à travailler avec cette équipe géniale qui vous a recrutée, chez Radionovelas Development.

2. C’est vous qui organisez le pot de départ, et il n’est pas question que qui que ce soit ait oublié qui vous êtes, même dans dix ans ? Vous invitez toute la boite, patrons et personnel d’entretien inclus, et même Jean-Kevin, le stagiaire débile qui zone sur Facebook à la réception de 9h à 13h. Pourquoi c’est important ? Vous ne voulez pas que certains que vous n’auriez pas invités soient rancuniers, et que dans 10 ans une offre d’emploi vous passe sous le nez à cause de ça… Vous envoyez des flyers PDF par mail, vous ne ratez aucune occasion d’en parler à chaque personne que vous croisez : le pot aura lieu un vendredi soir. Petit apéritif soft à 17 heures, histoire que ceux qui doivent aller chercher leurs enfants dans la foulée puissent quand même passer (« Ah ouais, Olivette était vraiment altruiste »), puis vous enchainez sur un afterwork sympa dans un bar que vous aurez privatisé pas loin. Vous aurez prévu :

  • de quoi manger : petites verrines, et non pas toasts de tarama leader Price (« D’une générosité, cette Olivette ! »)
  • de quoi boire : champagne, vin ET soft à volonté, mais pas d’alcool fort pour ne pas faire courir de danger à ceux qui conduisent derrière, (« Olivette pensait vraiment à tout le monde »)
  • de quoi danser (« Ce sens de la fête qu’elle avait, Olivette ! »)
  • De faire un discours, dans lequel vous remercierez chaleureusement ceux qui vous ont « tout appris » (Sandra, qui vous a bizutée pendant 3 mois à votre arrivée), ceux qui ont eu « confiance en vous » (Kim, qui vous a refilé toutes les tâches qui ne l’intéressaient pas pendant 5 mois et 3 jours), ceux qui vous sont « restés à vos côtés en toutes conditions » (Rémi, qui a surveillé TOUT ce que vous faisiez, sans relâche, pendant 13 semaines). Vous êtes donc quelqu’un de reconnaissant, sociable, chaleureux, altruiste, géniale quoi, et tout le monde se souviendra de vous.

Organiser son pot de départ d’entreprise

3. Vous ne voulez pas de pot de départ, mais tout le monde insiste pour fêter ce grand tournant dans votre vie ? Mais pourquoi faire ça ? Si la séparation entre vous et l’entreprise s’est faite dans de mauvaises conditions (type licenciement), ou si le temps que vous avez passé était aussi désagréable pour vous que pour vos collègues, c’est compréhensible, et à ce moment-là effectivement ne faites rien. Ou organisez simplement un diner ou un pot avec vos collègues les plus proches. Et puis si c’est ça, personne ne vous en voudra de ne rien faire. Vous n’aurez qu’à faire un pot d’entrée dans la prochaine boite où vous allez travailler, ça donnera à tout le monde une chance d’apprendre à vous connaître dès votre arrivée !

Derniers articles publiés

Archive